Notre histoire, de 2007 à aujourd’hui

A l'origine de Vegetek : la création par un paysagiste d'une solution innovante pour végétaliser les bâtiments. C'était en 2007. Depuis, Vegetek continue de développer des systèmes végétalisés durables, écologiques. Voici les temps forts qui ont marqué notre entreprise depuis plus de 15 ans.

2007 à 2018 : les années Vertige

2007 : là où tout a commencé

Le paysagiste Stéphane Demguilhem crée la société Vertige International pour exploiter le système révolutionnaire de végétalisation qu’il a mis au point à partir de laine de chanvre et d’éléments recyclés.

2009 : premier dépôt de brevet

La société Vertige dépose son premier brevet à l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) concernant son procédé de végétalisation extensive.

2012 : premier avis technique et première récompense internationale

Le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) délivre à Vertige son premier avis technique concernant sa solution pour toiture végétalisée.
La même année, Vertige obtient le prix de la construction innovante en Chine, lors du World Green Roof Conference.

2016 : premier prix de l’innovation

Le projet « Mon toit vert » est finaliste du concours EDF Pulse dans la catégorie ville bas carbone. Le jury a apprécié la présentation originale sous forme de bande dessinée ! Voir le projet.

2017 : rachat par le groupe Demonchy

Le groupe Demonchy rachète Vertige International, via sa société ICB33 (Ingénierie Concept Bâtiment). Vertige bénéficie ainsi du soutien technique d’un grand groupe de la construction.

2017 : renouvellement avis technique du CSTB

Le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) renouvelle l’avis technique délivré à Vertige concernant sa solution pour toiture végétalisée

2017 : première thèse de doctorat

Yann Dusza, docteur en écologie urbaine et responsable R&D (Recherche et Développement) chez Vertige, soutient sa thèse intitulée « Toitures végétalisées et services écosystémiques : favoriser la multifonctionnalité via les interactions sols-plantes et la diversité végétale ».

2018 : nouveaux brevets

Les équipes de Vertige conçoivent les premiers plateaux végétalisés en bio-plastique. Dans la foulée, Vertige dépose 2 nouveaux brevets à l’INPI : l’un pour le plateau précultivé de sédums en bio-plastique et l’autre pour les jardinières-bardage en aluminium.

2018 : création de la pépinière Green Factory

La société crée sa propre pépinière : Green Factory. Vertige dispose de 2 unités de production de végétaux (33 hectares au total), situés à Saint-Vincent-de-Paul et à Ambarès-et-Lagrave (Gironde). L’entreprise devient autonome dans la production et fourniture de plantes et sédums pour ses chantiers.

2018 : étude avec le CNRS de La Rochelle

Vertige réalise une étude sur les propriétés thermiques des îlots de chaleur urbain, en partenariat avec le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) de La Rochelle (Charente-Maritime).

2019 à 2022 : les années de la diversification

2019 : nouvelle marque commerciale

L’entreprise décide de créer sa marque d’enseigne sous le nom « Mon Toit Vert », pour commercialiser ses solutions, Mon Toit Vert Mon Mur Vert et Mon Toit Vert Mon Sol Vert, et ses services.

2019 : expérimentation du toit biosolaire

Vertige lance un projet expérimental de toiture végétalisé couplée à des panneaux photovoltaïques. Le projet appelé Dessus-dessous est posé sur le toit de 1 000 m² d’un nouveau bâtiment à Rungis, en région parisienne. Objectif : mieux comprendre quelles sont les interactions entre ces deux systèmes, afin de favoriser le développement des énergies renouvelables.

2020 : tests avec le CSTB de Nantes

Vertige réalise des tests en soufflerie, en partenariat avec le laboratoire du CSTB de Nantes (Loire-Atlantique), pour valider la résistance au soulèvement par le vent des procédés végétalisés malgré leur légèreté.

2021 : premier prix régional

Le chai du château Angelus de Saint-Magne-de-Castillon (Gironde) reçoit le prix spécial « projet d’exception » à l’occasion du 5e prix régional Construction Bois Nouvelle-Aquitaine, pour sa toiture végétalisée réalisée par Vertige.

2021 : mise en conformité pour la RE2020

Dans le cadre de l’application de la nouvelle norme environnementale RE2020, Vertige a élaboré une FDES (Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire). Ce document normalisé présente les informations nécessaires au calcul de la performance environnementale et sanitaire d’un bâtiment végétalisé éco-conçu.

2022 : second prix régional

La mairie du Haillan (Gironde) obtient le prix spécial « aménagement urbain » lors du 6e Prix Régional de la Construction Bois Nouvelle-Aquitaine, pour la réalisation de la toiture végétalisée de sa halle couverte, conçue par Vertige.

2022 : lancement d’un nouveau produit

Vertige lance un tout nouveau produit, une solution végétalisée de façades conçue à partir de jardinières métalliques, et demande parallèlement une procédure ATEX (Appréciation Technique d’Expérimentation) auprès du CSTB pour cette solution.

Depuis 2023 : les années Vegetek

2023 : Vertige devient Vegetek

Vertige souhaite donner un nouvel élan à ses activités et décide de se renommer. Vegetek est née ! L’occasion de se refaire une beauté avec un nouveau logo, une nouvelle charte graphique et un nouveau site internet.

2023 : adhésion à l’Adivet

Vegetek (ex-Vertige) adhère à l’Adivet (Association des toitures & Façades végétales).

2023 : nouvelle gamme de jardinières végétalisées

Vegetek commercialise une nouvelle gamme de jardinières pour réaliser des murs végétalisés et des balcons végétalisés en béton bas carbone.

2023 : nouveau brevet

Vegetek fait le dépôt et l’enregistrement d’un nouveau brevet auprès de l’INPI pour son procédé de jardinières végétalisées.

2023 : obtention du classement BROOF (t3)

Des tests de résistance au feu ont été réalisé pour le procédé complet de toiture végétalisée, à l’issue desquels Vegetek a obtenu le classement BROOF (t3).

2024 : nouvelle solution commercialisée

A partir de 2024, Vegetek propose une solution de dalles prévégétalisées destinée à l’aménagement des parkings et des zones de stationnement.